Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pâques 2019

Christ est ressuscité !

 

Le Verbe fait chair, par sa résurrection, précipite l'humanité dans une dimension cosmique bien plus extraordinaire que ce que nous avions pensé et cru.

La nuit est devenue lumineuse, le temps est aboli et fait place à l'éternité, la matière se spiritualise, l'homme transfiguré s'élance vers la divinité.

Nous avions la promesse, annoncée depuis des temps immémoriaux, que Dieu abolirait la mort et son cortège de déchéances, fruits du péché ; promesse faite par le Christ Lui-même à ses apôtres. Promesse effective en acte et préfiguration , que ce soit la fille de Jaïre ou Lazare, le Christ les ramène à la vie, mais Il ne leur accorde pas la vie éternelle.

Le Christ, qui résume l'humanité par son incarnation, doit Lui-même expérimenter la mort et la vaincre par sa résurrection pour offrir à toute l'humanité, depuis notre premier père, Adam, jusqu'à ceux qui seront là au temps que Dieu aura choisi pour son retour, la vie éternelle. Il vide les enfers , en payant tribut à Satan par sa mort mais sans le rétribuer.

Nous qui savons ce qui s'est passé, avons beaucoup de mal à comprendre la réaction des apôtres. Ce qui nous semble évident, puisque c'est le fondement de notre foi, leur était incompréhensible, jusqu'à ce qu'ils retrouvent, rencontrent, expérimentent le Christ ressuscité ; ils ont retrouvé l'homme, ils ont rencontré Dieu, ils ont expérimenté l'homme déifié.

C'est le deuxième temps du salut de l'humanité ; la mort-résurrection du Christ, est à mi-chemin du parcours que fait Dieu pour ramener l'humanité à Lui. Hier, l'Incarnation, aujourd'hui la Résurrection, demain la Pentecôte. J'ai bien dit ramené ; hier Dieu a tendu la main à l'homme, aujourd'hui Il lui prouve Sa divinité, qu'Il est le Dieu de la vie, et non de la mort, demain Il en fera un participant de Sa divinité.

La Mère des vivants, Eve, a précipité l'humanité dans le péché, dans l'oubli de Dieu. Dieu va venir rechercher l'humanité,en se fondant en elle, grâce à Marie qui va Lui tisser un corps dès son fiat, son oui libre et confiant. La Nouvelle Eve, qui n'a jamais dit oui au péché, efface la faute de la première. Et c'est encore une femme, une pécheresse repentie, qui est choisie pour annoncer la Résurrection aux apôtres. En ces trois femmes,toute l'humanité, tout un chacun se retrouve.

Nous qui avons péché, nous qui avons saisie la main tendue par le Christ et l'avons accompagné dans sa Passion, nous aussi, comme Marie de Magdala, allons annoncer à nos frères la Résurrection. Et que tous se réjouissent, car c'est toute l'humanité qui est appelée à partager cette nouvelle, la Bonne Nouvelle.

Cette joie pascale, nous devons la crier sur les toits, la clamer sur les routes, la chanter en toute occasion, car il n'est pas de plus beau message pour l'humanité que de dire à son frère et aussi à toute la Création qui a coopéré avec Dieu pour notre salut, « Par mort Il a vaincu la mort, à ceux qui sont dans les tombeaux Il a donné la vie ! »

 Oui, nous réjouir, et pardonner, car devant un tel événement, devant une telle lumière il ne saurait exister une part d'ombre, pas même l'idée de l'ombre.

Conservons bien en nous, quelques soient les circonstances, l'extraordinaire message de la Bonne Nouvelle : Christ est ressuscité !

A notre Dieu soient honneurs, louanges et gloire aux siècles des siècles.

Les commentaires sont fermés.